Conseil de lecture pour cet été n°3

71fm4ChmRFLDanser les ombres, Laurent Gaudé

Je connaissais Laurent Gaudé pour ses pièces de théâtre,  ses romans , son prix Goncourt (Le soleil des Scorta, Actes Sud, 2004), son goût pour le voyage : « Le voyage est une nécessité. Je ne vois pas de meilleure façon d’apprendre, de vieillir, de laisser en soi s’accumuler la vie. J’ai besoin de cela : croiser des visages, être le témoin d’autres vies, contempler le monde et aller voir là-bas , plus loin, comment vivent les hommes, et comment on aurait vécu soi-même, ici ou là.». En revanche j’ignorais son intérêt pour Haïti. Au-delà de l’intérêt je crois qu’on peut parler d’un lien beaucoup plus fort: l’amitié. En témoigne la dédicace de ce fabuleux roman à Lyonel Trouillot: «  pour Lyonel Trouillot qui porte son pays dans les yeux et son peuple dans son cœur » .

 Laurent Gaudé un auteur créole

Autant la forme que le fond m’ont passionné dans ce roman.   L’histoire de ces destins entrelacés, emmêlés, le désir et la rage de vivre, les doutes, la misère, les villes et les villages, la chaleur, les contrastes, la montagne et la mer, les riches et les pauvres, l’histoire et la politique, la violence et la haine, l’amour et la joie, les loas et le vaudou, les américains et les français, mais surtout les haïtiens, pluriels et métissés. Tout y est, jusqu’à  la poésie qui berce certains personnages, comme celui de Saul. Jeune «  bâtard » né d’un riche propriétaire et d’une servante, qui cherche inlassablement qui il est. Lucine qui a sacrifié cinq années pour élever avec sa sœur Thérèse les enfants de Nine, sœur emportée par la folie et les esprits. Et qui  sait qu’elle vivra sa propre vie, et le décide, car oui ça se décide :

« Dans une société de la survie permanente et de l’exploitation éhontée, la recherche du bonheur est un acte politique. »

Le destin de Saul et de Lucine vont croiser bien d’autres vies. Des écorchés vifs, tous ont un commun la force de vivre malgré tout. Ils ont traversé les dictatures, la torture, et le 12 février 2010 un nouvel événement va les réunir.

Laurent Gaudé m’a une fois de plus transportée, émue aux larmes, étonnée, surprise, et j’en redemande. Je vous invite vraiment à lire ce roman qui sort du lot.

L’écriture transcende le lecteur. Aucun apitoiement, aucun bon-sentiment, aucune mièvrerie. La vie, simplement, la rage de vivre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s