Archives mensuelles : septembre 2015

Le mauvais oeil, drôle et loufoque

Mauvais oeil-CouvertLe mauvais œil , Pan Bouyoucas

Voilà un roman d’actualité qui réussit un tour de force incroyable: faire rire et grincer des dents à la fois.  Tant de sujet abordés dans ce  nouveau roman de Pan Bouyoucas aux éditions Les Allusifs. La Grèce, le tourisme, la crise économique, les superstitions, l’amour, la famille,…et j’en passe! Comme toujours un univers farfelu où les personnages ne portent pas de nom mais des surnoms qui leurs collent à la peau. La « Lapis Lazuli »car elle adore le bleu, le « Coq » car il a un élevage de poulets, La Piano car elle donne des cours de piano, etc.

Suite à la crise économique, une petite île grecque se voit plus ou moins ruinée. Cette île autrefois prospère grâce au tourisme est au bord de la faillite, tous les porte-bonheurs achetés pour satisfaire la superstition des touristes n’ont été vendus. Il va donc falloir toute la ruse et la malhonnêteté de la »Lapis Lazuli »pour remédier à tous ça et écouler son stock de grigris.

A chaque page tournée et à chaque mauvais coup porté je me suis demandé jusqu’où allait aller cette histoire de fou? Jusqu’où la nature humaine est capable d’aller ?

A découvrir également le précédent roman de Pan Bouyoucas Ari et la reine de l’orge que j’avais adoré et dont je vous parlerait bientôt ici…

Pan Bouyoucas par Marie-Reine Mattera
Pan Bouyoucas par Marie-Reine Mattera

Courir après les ombres

courir apres les ombresCourir après les ombres de Sigolène Vinson éditions Plon

C’est l’histoire de Paul Deville qui en a marre du système capitaliste et qui décide de tout plaquer pour faire sa révolution en travaillant pour les chinois afin de faire couler l’occident. C’est aussi l’histoire de sa quête, comme une lueur d’espoir, il cherche les poèmes jamais écrit de Rimbaud. S’il les trouve alors le poète qu’était Rimbaud aura pris le dessus sur sa condition de marchand d’armes…

C’est l’histoire d’une quête d’absolu, d’économie mondiale, d’amour, et de poésie. Je trouve que c’est un roman extrêmement réussi que nous propose l’auteure  du Caillou (éditions Tripode). Cette fois elle nous emmène dans la corne de l’Afrique, en Chine, à Marseille, sur des bateaux (ivres?), … Les personnages secondaires sont tous aussi complexe que Paul. Ils sont tous d’une manière ou d’une autre en quête d’une vérité.

Un roman d’une grande sensibilité. Et quelle belle question au fond: la poésie peut-elle sauver l’homme de sa condition ?

La clef sous la porte

la clé sous la porteUn roman drôle, intelligent et mordant!

Pascale Gauthier est l’auteure de cette petite bombe paru aux éditions Joëlle Losfeld. C’est l’histoire de José, Ferdinand, Agnès et Auguste qui tous aussi différents qu’ils soient entretiennent une relation parents-enfants compliquée. Un sujet inépuisable que l’auteure traite avec un brio et un humour redoutable.

Pascale Gauthier maîtrise l’art de faire monter les situations en pression, de parsemer de ci de là cahin-caha  des références littéraires qui n’entraveront nullement la lecture du néophyte et raviront les plus éclairés; de dessiner des personnages ordinaires qui nous ressemblent un peu. Qui n’a pas eu envie un jour de tout plaquer, de recommencer  à zéro? Ce qui en fait un roman grand public à conseiller et propager autour de soi de toute urgence. Une grande auteure au service de la littérature, de la défense des mots, de la langue et qui porte un regard sur notre société incisif et touchant à la fois. Je me suis surprise à rire aux éclats en lisant La clef sous la porte, je me suis surprise à me poser la question moi-même: ne devrais-je pas mettre la clé sous la porte et fuir? …

La clef sous la porte aux éditions Joëlle Losfeld