Archives du mot-clé amour

LA NUIT DU CŒUR

La nuit du coeur de Christian Bobin aux éditions Gallimard

Le livre le plus poétique de la rentrée littéraire. Conques. L’auteur s’y rend et tombe en admiration devant son abbatiale. L’inspiration lui vient du plus loin du XIème siècle et le transcende. Réflexions sur l’écriture, l’inspiration, l’amour se succèdent dans un entrelacs poétique. 104 chapitres comme autant d’étapes pour atteindre l’extase littéraire. Un pur joyau à lire, à relire. Comme le dit si bien Christian Bobin « les livres aimés sont des moulins à prières. » Je valide ! J’ai donc déjà lu et relu, surligé et appris certains passages. SUBLIME !

La nuit du coeur/Christian Bobin/éditions Gallimard/  18€

Publicités

COMMENT T’ECRIRE ADIEU

Comment t’écrire adieu de Juliette Arnaud aux éditions Belfond, collection pointillés

Alors vous me direz que le sujet principal des chansons et des romans c’est l’Amour et qu’il a été traité des milliers de fois et je vous dirais que oui c’est vrai. Mais pourquoi (me direz vous encore) je vous parle de Comment t’écrire adieu de Juliette Arnaud ? Et bien parce qu’il s’agit là d’une rupture. Parce que chaque chapitre est vécu autour d’une chanson. Que j’adore la musique (la musique c’est la vie !). Parce que j’ai eu l’impression qu’une amie me faisait des confidences. Parce que c’est merveilleusement écrit. Que c’est un moment écrit sur le vif, avec les émotions de l’instant, sans enjoliver la réalité. Parce que c’est écrit intelligemment, Juliette Arnaud est brillante sans aucun doute. Parce que j’ai adoré lire ces parenthèses (je vous laisserais les découvrir, du pur bonheur). Un coup de cœur incontournable de cette rentrée vous l’aurez compris. Merci, Juliette, merci, bisous, merci !

Comment t’écrire adieu/Juliette Arnaud/Belfond/  17€

QUAND DIEU BOXAIT EN AMATEUR

Quand Dieu boxait en amateur de Guy Boley aux éditions Grasset

Un roman touchant à plusieurs titres. Non seulement c’est le roman d’une relation père fils. Ce  fils qui raconte son père avec des yeux d’enfants en admiration devant lui, son père-ce-héros. Mais c’est aussi le roman d’une classe sociale populaire dans les années cinquante à Besançon. La vie des ouvriers, des cheminots, de la vie de quartier. C’est un roman sur l’enfance et l’amitié. L’écriture simple et brillante de Guy Boley transporte dans une histoire que l’on fait sienne très simplement et facilement. Une lecture que je vous recommande teintée de touche d’humour et pleine de tendresse.

Qaund Dieu boxait en amateur/Guy Boley/éditions Belfond/  17€

LES VOYAGES DE SABLE

Les voyages de sable de Jean-Paul Delfino aux éditions Le Passage

Jaume, né en 1702 à Marseille, décide de se raconter à un bistrotier nommé Virgile de nos jours. Oui vous avez bien lu et compté, ça lui fait presque trois siècles et demi et alors ? Oui il est frappé d’immortalité, et alors ? Ça arrive à des gens bien, non ? Impossible de classer ce livre mis à part dans les coup de cœur. C’est une ode à la vie mais c’est aussi un point de vue sur l’homme et l’humanité à travers ces siècles de guerres, de commerce triangulaire, du ruée vers l’or, … C’est l’histoire de Jaume mais c’est aussi l’Histoire. A travers son personnage, sa vie nous le suivons lors de la peste de Marseille, il nous entraîne en Abyssinie sur des champs de café, quand on le croit installé en Guyane c’est pour mieux repartir en Afrique…Bref, une épopée addictive. Virgile et le quartier de la rue Saint André des Arts à Paris se raconte un peu également. Quel plaisir de lecture !

Les voyages de sable/Jean-Paul Delfino/Le Passage/  19€

Sortir de l’abîme, manifeste

Sortir de l’abîme, manifeste de Seyhmus Dagtekin

Je voudrais saluer ici l’initiative des éditions du Castor Astral (qui fêtent leur quarante troisième anniversaire cette année, ce n’est pas rien ! ), en collaboration avec le Printemps des poètes, qui par la plume du grand Seyhmus Dagtekin,  nous donne à lire un manifeste sur l’importance de la poésie dans notre société actuelle.

Une poésie comme une « utopie, cet entêtement à ne pas se résigner devant l’injustice« .

Après lecture, cette phrase raisonne et nous renvoie à une actualité toujours plus violente et insoutenable. Une vingtaine de pages nécessaires pour rappeler que la poésie est une arme, un souffle de vie dont chacun de nous peut s’emparer. Pour nous dire que la poésie est une forme de résistance.

« La poésie comme une manière, un état d’être, donnée en partage pour se défaire autant de nos servitudes intérieures que de celles qui s’imposent par l’extérieur. »

Lisez ce manifeste, entrecoupé de poèmes de Seymous Dagtekin et suivi d’un entretien avec Marie-Christine Masset, extrait de la revue Phoenix n°26. Acheter ce manifeste est déjà un acte de résistance, le partager, l’offrir, le lire à voix haute est prouver qu’une « autre manière de vivre est possible.« 

Sortir de l’abîme, manifeste/Seymus Dagtekin/éditions du Castor Astral/4€

La vie d’une autre

La vie d'une autreLa vie d’une autre de Frédérique Deghelt aux éditions Le Livre de Poche.

Ce livre est un coup de cœur depuis 2010. Je suis partie en vacances avec deux de mes amies, il a fait le tour de nous trois en moins de deux. J’ai même pas pu récupérer mon exemplaire tellement la dernière à l’avoir lu y avait surligné, noté, griffonné des notes. C’est une lecture addictive que nous propose Frédérique Deghelt.

Une histoire passionnante d’une femme qui pourrait être notre amie,  à qui il arrive une aventure hors du commun. En effet notre héroïne fête son premier emploi avec des amis, rentre avec un homme et passe la nuit avec. Jusqu’ici rien d’anormal me direz vous. C’est quand le lendemain matin se tournant vers elle il lui dit « Bonjour chérie, aujourd’hui c’est toi qui emmène les enfants à l’école? », que les ennuis commencent. Elle s’aperçoit qu’elle vient de perdre 12 années de sa vie. Qu’est-ce-qui a déclenché cette amnésie? A qui doit-elle en parler? Qui sont ces enfants? Et cet homme ? L’aime-t-elle? Et ce « T » qui revient sans cesse dans son agenda? L’amour résiste-t-il au temps? ….L’auteur nous met au cœur de cette intrigue époustouflante, on ne ressort pas de cette lecture indemne.

Conseil de lecture pour cet été n°1

10230_804066 Saisissant, surprenant et inoubliable!

Premier conseil de lecture pour vos vacances c’est un roman d’Andrew Sean Greer paru aux éditions Points.

San Francisco au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, un couple, ses habitudes, son intimité, ses secrets…Ils s’aiment, ils ont un enfant, Madame a droit à un baiser le matin avant le départ de Monsieur au travail, un autre le soir à son retour, ils vivent de façon très routinière. Il a une maladie du  cœur, alors elle le ménage, elle va même jusqu’à couper les articles pouvant le heurter dans le journal.

Jusqu’au jour où un homme frappe à sa porte et lui dit:  « Bonjour Madame je suis l’amant de votre mari! »

L’ordre et la routine vont être bousculés et le doute va s’installer. Des choix devront être pris? Des stratégies mises en place de chaque côté pour garder à soi l’homme aimé.

Il est évident que c’est la plus belle des histoires d’amour que je n’ai jamais lu. Intelligent et sensible, il aborde des sujets rares. La finesse de l’écriture et de la construction du roman savent garder le suspense.  Merci Andrew Sean Greer. Bouleversant !