Archives du mot-clé librairie

NOTABILIENS DE NOTABILIA

Et pendant ce temps là en Notabilia…Les éditions Notabilia viennent de crée une superbe initiative qui consiste en un blog que vous pouvez visiter en cliquant ici.

Voilà ce qu’on peut lire sur leur page d’accueil :

Ce qu’on ressent dans le contexte actuel, on tente de le saisir, de le sténographier et nous avons demandé aux auteurs/autrices de Notabilia de nous rendre leurs sensations, ce qu’ils éprouvent dans cette attente.  De questionner les angles morts du récit qui se joue actuellement sous nos yeux, jusqu’à former cet accompagnement intime d’une pensée exprimée avec un poème, ou une musique, ou encore un texte d’où la voix parvient d’Okinawa, de Lyon, de Montréal, de Paris, de Rome, de Varsovie…

Brigitte Bouchard et Manon Frappa, les notabiliennes

Quelle belle idée de continuer à nous faire lire nos auteurs préférés et de donner l’occasion d’en découvrir d’autres ! Merci donc à ces dames de maintenir le lien si précieux auteur-lecteur.

Et vous, vous lisez quoi ? Avez-vous entendu parler d’une initiative de ce genre ?

JE SOUTIENS MA LIBRAIRIE

Marre de parler de parler de vous savez-quoi ? Du Voldemort des virus ? Alors je vous invite à lire ce petit mot sur une initiative récente qui prend une superbe ampleur, j’ai nommé Je soutiens ma librairie .

Je soutiens  ma librairie est une initiative crée par deux passionnés de lecture. En effet ils travaillent tous deux dans l’édition et ont eut cette idée géniale de réaliser un site internet ou tout lecteur intéressé peut soutenir sa librairie en participant à une cagnotte, en achetant un bon pour de futurs achats, en se faisant livrer à domicile, … Ainsi de permettre aux libraires qui le souhaitent de créer leur mode d’entraide et de tout concentrer sur un seul site. Vous pouvez faire des recherches par librairie ou ville.

Sur leur page d’accueil on peut lire ça :

À l’heure de la lutte contre le virus COVID-19, l’activité des librairies est pour la plupart à l’arrêt alors que le commerce en ligne fonctionne à plein régime. Il est donc absolument nécessaire de soutenir dès aujourd’hui les acteurs essentiels d’un secteur indispensable à
notre société. Ce site recense les actions mises en place par les librairies pour permettre à chacun de
se mobiliser pour sa librairie.

Et vous ? Vous lisez quoi ? Vous avez entendu/lu parler d’une initiative qui tourne autour de la lecture ?

 

AU GRAND LAVOIR

Au grand lavoir de Sophie Daull aux éditions Philippe Rey

Première lecture de cette rentrée littéraire et un ÉNORME coup de cœur ! Après Camille mon envolée et La suture, Sophie Daull signe là son troisième roman avec Au grand lavoir.  C’est un roman à trois voix, celle d’un jardinier à Nogent-Le-Rotrou, ex taulard pour avoir commis un viol et avoir tué sa victime ; celle d’une auteure en tournée pour faire la promotion de son roman, fille de la victime ; enfin celle d’un narrateur, une voix off pour nous narrer la fin de cette histoire. L’écriture de l’auteure est précise, ciselée, rien n’est de trop, tout est juste et à sa place, c’est au service d’une histoire qui nous tient en haleine, ou comment cet ex taulard qui après avoir purgé 18 années de peine se retrouve réinsérer dans cette ville de taille moyenne en tant que jardinier communal. Il apprend que la fille de la femme qui l’a tué va venir dédicacer dans la librairie de sa ville. A partir de là, la panique s’installe et on va passer (oui je dis on car le prodige est là, grâce à la force narratrice que dégage ce texte, nous sommes plus que dans la peau de cet homme, nous sommes dans sa tête)par toutes les étapes de stress, d’angoisse atroce avec ce personnage qui a violé et tué. Va-t-il lire le livre quel ‘auteure vient présenter dans la librairie de sa ville ? Va-t-il se rendre à la librairie le soir de la dédicace ?

Ce roman c’est aussi en filigrane la vie des villes de tailles moyennes « les sous-préfectures » comme aime à les appeler Sophie Daull, ces villes où les commerces de proximité ferment, où les gares ferment, où la population devient de plus en plus excentrée de son cœur de vie, c’est aussi un roman encré dans une réalité sociale. Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce texte fort et intelligent à l’écriture fluide et au style précis. A lire donc et à offrir sans modération.

Au grand lavoir/Sophie Daull/éditions Philippe Rey.  €