Archives du mot-clé Plon

Où la lumière s’effondre de Guillaume Sire

 

1540-1Et si internet disparaissait ?

Guillaume Sire signe avec Où la lumière s’effondre aux éditions Plon son deuxième roman. Les Confessions d’un funambule paru aux éditions de la Table ronde avait déjà ému certain de mes confrères. Aujourd’hui Guillaume Sire revient avec un roman au sujet sulfureux : et si internet devait disparaître? Un texte rempli de références, qu’elles soient de séries télévisées comme Game Of Thrones , philosophiques comme Nietzsche ou littéraire. Un texte philosophique,  poétique et mythologique, le mythe de Prométhée et Epiméthée en filigrane.  Un roman redoutablement encré dans notre époque, mené par une écriture totalement maîtrisée. A tout ceux qui ont des craintes pour l’avenir du livre  Guillaume Sire retourne la question : Que peut le livre pour le numérique ? C’est une lecture addictive, je n’ai pas pu lâcher ce roman, la construction est brillante. Ça se lit comme un polar et quand on le repose on ne regarde plus son ordinateur de la même manière… Je pense que ce texte et son auteur feront beaucoup de parler d’eux !

J’attends vos retours avec une grande impatience.

Où s’effondre la lumière / Plon / 18€

Publicités

Courir après les ombres

courir apres les ombresCourir après les ombres de Sigolène Vinson éditions Plon

C’est l’histoire de Paul Deville qui en a marre du système capitaliste et qui décide de tout plaquer pour faire sa révolution en travaillant pour les chinois afin de faire couler l’occident. C’est aussi l’histoire de sa quête, comme une lueur d’espoir, il cherche les poèmes jamais écrit de Rimbaud. S’il les trouve alors le poète qu’était Rimbaud aura pris le dessus sur sa condition de marchand d’armes…

C’est l’histoire d’une quête d’absolu, d’économie mondiale, d’amour, et de poésie. Je trouve que c’est un roman extrêmement réussi que nous propose l’auteure  du Caillou (éditions Tripode). Cette fois elle nous emmène dans la corne de l’Afrique, en Chine, à Marseille, sur des bateaux (ivres?), … Les personnages secondaires sont tous aussi complexe que Paul. Ils sont tous d’une manière ou d’une autre en quête d’une vérité.

Un roman d’une grande sensibilité. Et quelle belle question au fond: la poésie peut-elle sauver l’homme de sa condition ?