Archives du mot-clé romans

NOTABILIENS DE NOTABILIA

Et pendant ce temps là en Notabilia…Les éditions Notabilia viennent de crée une superbe initiative qui consiste en un blog que vous pouvez visiter en cliquant ici.

Voilà ce qu’on peut lire sur leur page d’accueil :

Ce qu’on ressent dans le contexte actuel, on tente de le saisir, de le sténographier et nous avons demandé aux auteurs/autrices de Notabilia de nous rendre leurs sensations, ce qu’ils éprouvent dans cette attente.  De questionner les angles morts du récit qui se joue actuellement sous nos yeux, jusqu’à former cet accompagnement intime d’une pensée exprimée avec un poème, ou une musique, ou encore un texte d’où la voix parvient d’Okinawa, de Lyon, de Montréal, de Paris, de Rome, de Varsovie…

Brigitte Bouchard et Manon Frappa, les notabiliennes

Quelle belle idée de continuer à nous faire lire nos auteurs préférés et de donner l’occasion d’en découvrir d’autres ! Merci donc à ces dames de maintenir le lien si précieux auteur-lecteur.

Et vous, vous lisez quoi ? Avez-vous entendu parler d’une initiative de ce genre ?

ACHATS DU JOUR BONJOUR LES VACANCES !

Bonjour à tous,

Je viens de passer à la Fnac des Halles, l’antre de la tentation. Partie pour quelques jours de repos à la campagne j’ai fait un stock de lectures qui manquaient à ma culture générale ou des titres que j’avais envie de lire depuis longtemps.

Vous avez lu quoi dans cette pile-pal ? Je vais sûrement relire pour la quatrième fois Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même de Lise Bourbeau chez Pocket, déjà dévoré 3 fois donc…Oui j’assume !

La tresse, La bâtarde d’Istanbul et Mes étoiles noires sont des titres qui me tournent autour depuis plusieurs années, je profite donc de cette mise au vert pour y jeter un œil ou peut-être même vais-je me faire happer …qui sait ? Je n’en demande pas plus !

Le tremblement de Chimamanda Ngozi Adichie. Je n’ai pas pu résister à lire des nouvelles (j’adore ce genre littéraire pourtant peut priser dans notre pays), et en plus d’une autrice dont j’admire le style et les idées. Donc affaire à suivre…

Congo d’Éric Vuillard car j’adore ce qu’écrit cet auteur. J’avais été stupéfaite par La tristesse de la Terre que je recommande vivement à tous ceux qui voudrait découvrir un auteur et son univers qui se place toujours du côté où on ne l’attend pas, celui des opprimés, un style, une voix.

Le goût du printemps aux éditions Mercure de France, c’est pour le sujet, cette collection que j’adore, et pour les jours gris de mon séjour. Je suis sûre d’y trouver des plumes lumineuses qui égayeront les journées de pluie. Si vous ne connaissez pas le concept de cette collection, c’est simple : une thématique dirigée par une personne différente à chaque fois, qui sélectionne des textes classiques ou pas sur le sujet choisi. Idéal pour lire sur des destinations qui vous tentent par exemple. Pour cet opus c’est Jacques Barozzi qui a choisi des textes de Pessoa, Charles Juliet ou encore Boccace, Milan Kundera. Hâte de le dévorer !

Le magazine Psychologies car j’achète toujours un magazine quand je pars en vacances, c’est le signe de détente ultime ! Le DVD de Bohémian Rhapsody pour offrir et les mots fléchés pour faire marcher le ciboulot …

Voilà, je suis prête pour 2 semaines à la campagne. Ma Terre du Milieu à moi !

N’hésitez pas à me suivre sur Instagram : linstantlivre et sur Facebook : fb.me/linstantlivre

@linstantlivre